N°70 - juin 2005

Responsable : C. Chastagner (U. Paul Valéry, Montpellier
III) - ISSN : 1261-1913

SOMMAIRE

Compte rendu de l’assemblée générale de l’AFEA
du samedi 28 mai 2005
Election au Bureau
Situation des revues
Congrès 2006
Congrès 2007
Session 2005 du CNU
Bourses et prix de la SAES et de l’AFEA
Commission franco-américaine
EAAS
Base de données des études américaines
Recherche
AG d’octobre
Informations diverses
Ouvrages reçus
RAPPELS IMPORTANTS

Compte rendu de l’assemblée générale
de l’AFEA du samedi 28 mai 2005

La séance est ouverte à 9 heures 30 par Monsieur
le Vice-président de l’Université Lille III.
La Présidente de l’AFEA, Catherine Collomp, remercie l’Université Lille
III pour son accueil, les organisateurs scientifiques et locaux
pour leur travail, ainsi que la Commission franco-américaine
et les services culturels de l’Ambassade des Etats-Unis pour leur
soutien et la présence de leurs représentants.

1. Election au Bureau

Le poste de secrétaire adjoint étant vacant depuis
l’élection de Guillaume Marche au poste de secrétaire
général à l’AG d’octobre 2004, il doit être
pourvu. La candidature de Nathalie Caron, MC à l’Université Paris
X a été retenue. Elle est élue secrétaire
adjointe par l’assemblée générale (53 oui,
3 blancs) et sera chargée tout particulièrement du
maintien du site Web de l’AFEA.

2. Situation des revues

Jean Kempf, rédacteur en chef de Transatlantica, ayant
demandé à être remplacé dans cette fonction,
un appel de candidatures avait été lancé sur
la messagerie. La présidente rend hommage au travail de
Jean Kempf qui a permis à la revue en ligne de voir le jour
et présente la candidature retenue par le Bureau pour ce
poste : celle de Vincent Michelot, Professeur à l’IEP de
Lyon, qui fera équipe avec Pascale Antolin, MC à l’Université Bordeaux
III. Catherine Collomp ajoute que plusieurs collègues s’étaient également
proposés pour ce poste, mais se sont désistés
en faveur de Vincent Michelot et Pascale Antolin. (Et deux candidatures
sont arrivées hors délai après l’AG.)
Vincent Michelot présente sa candidature en proposant notamment
le passage à une mise en ligne en continu, une plus grande
réactivité par rapport aux débats courants
et des dossiers transversaux appelant des contributions littéraires
et civilisationnistes. Il est élu rédacteur en chef
de Transatlantica par l’assemblée générale
(51 oui, 3 non, 5 blancs). Il est précisé que Pascale
Antolin, absente de l’assemblée générale,
sera nommée co-rédactrice en chef de plein droit
ultérieurement.
Catherine Collomp présente la situation de la publication
et de la mise en ligne de la RFEA par les éditions Belin.
La mise en ligne sur le site CAIRN étant en bonne voie (prévue
pour janvier 2006) et les éditions Belin ayant pris des
engagements pour améliorer l’efficacité de la publication
papier, le contrat sera renouvelé pour une période
de deux ans.

3. Congrès 2006

Un débat s’engage sur les circonstances dans lesquelles
a été décidé le thème du congrès
2006 à l’Université du Mans, " Lettres d’Amériques ".
Pierre Guerlain déplore que ce thème n’ait pas été soumis
au vote de l’assemblée générale ; il est rejoint
par plusieurs membres.
La présidente et plusieurs membres du Bureau rappellent
que deux appels successifs sont restés sans réponse,
ce qui a rendu impossible un vote lors des AG de mai et d’octobre
2004, de sorte que le Bureau a dû prendre une décision
en urgence lors de sa réunion de janvier 2005. A l’objection
selon laquelle un congrès sans thème aurait de nouveau
pu être organisé, plusieurs voix s’élèvent
pour rappeler que le principe d’un congrès sans thème
avait été décidé à titre expérimental
pour 2005 et qu’un état des lieux de la recherche en études
américaines ne peut se renouveler chaque année, mais
plutôt à intervalle régulier, tous les trois
ans par exemple.
Les auteures de la proposition retenue, Isabelle Alfandary (Paris
X), Emanuelle Delanoë-Brun (Paris VII) et Hélène
Quanquin (Paris III) présentent le thème " Lettres
d’Amériques ", qui est ensuite soumis au vote et approuvé par
l’assemblée générale (46 oui, 8 blancs, 4
NPPV).

4. Congrès 2007

Le lieu comme le thème de ce congrès restent à déterminer.
Sur le lieu, comme sur le thème, aucune proposition ferme
n’est formulée dans la salle. Les membres de l’AFEA sont
chaleureusement appelés à faire connaître leurs
propositions avant l’AG d’octobre 2005.

5. Session 2005 du CNU

Le Vice-président du CNU, Jean-Claude Sergeant, vient présenter
le compte-rendu de la session 2005.
Pour la qualification des Maîtres de conférences,
les chiffres sont en recul par rapport à 2004 : 208 dossiers
reçus (220 en 2004), 179 dossiers traitables (193 en 2004),
118 candidats qualifiés pour 73 postes publiés (87
en 2004). Le taux de qualification est de 65 % (62 % en 2004).
Jean-Claude Sergeant rappelle que les candidats doivent faire parvenir
thèse et rapport de soutenance à leur rapporteur.
Il n’en va pas de même pour la qualification des Professeurs
 : 56 dossiers reçus (48 en 2004), 41 candidats qualifiés
(30 en 2004) pour 47 postes publiés (32 en 2004). Le taux
de qualification est de 77 % (71 % en 2004). Jean-Claude Sergeant
encourage donc les Maîtres de Conférences à préparer
une habilitation.
Pour la promotion à la hors-classe des Maîtres de
conférences, les chiffres sont stables : 162 dossiers reçus
pour 15 promotions possibles. Sont retenus en priorité les
dossiers des MC au 9e échelon avec 5 ans d’ancienneté.
Pour la promotion à la 1ère classe des Professeurs,
sont privilégiés les dossiers des Professeurs au
6e échelon : 138 dossiers reçus pour 11 promotions
possibles. Pour la promotion au 1er échelon de la classe
exceptionnelle des Professeurs, 71 dossiers ont été reçus
pour 3 promotions possibles et pour promotion au 2e échelon
de la classe exceptionnelle des Professeurs, 6 dossiers ont été reçus
pour 2 promotions possibles.
52 dossiers de demande de congé sabbatique ont été reçus
pour 8 attributions fermes et 2 éventuelles. Sur les 39
demandes de Maîtres de conférences, 6 ont été accordées
de manière ferme et deux de manière éventuelle.
Sont privilégiés les dossiers de candidats à l’HDR
dans un délai d’un an à un an et demi (les HDR dans
un délai trop bref ne justifient pas l’attribution d’une
congé sabbatique). Sur les 13 demandes de Professeurs, 2
ont été accordées de manière ferme.
Jean-Claude Sergeant met en garde contre les demandes de Professeurs
portant sur des projets formulés de manière trop
vague.
Jean-Claude Sergeant note que les postes de Maître de conférences
et de Professeur publiés au BO pour 2005 ont très
souvent des intitulés génériques trop vagues.

6. Bourses et prix de la SAES et de l’AFEA

La commission SAES AFEA a reçu 15 dossiers de bourse de
doctorat (7 en études anglaises, irlandaises et Commonwealth,
8 en études américaines) et 3 dossiers de bourse
d’HDR (2 en études anglaises et 1 en études américaines).
Trois dossiers de doctorants ont été refusés
pour manque de clarté et de maturité du projet. Concernant
les doctorants, les sommes allouées vont de 500E. à 1.000E.,
les critères retenus ayant été la qualité scientifique
du projet, la situation professionnelle des candidats et la nature
des engagements financiers impliqués. Les candidates à l’HDR
se sont vu allouer chacune 1.000E.
Les lauréats des bourses de doctorat sont : Nicoletà ALEXOAE
(recherche sino-américaine / Martine Chard-Hutchinson /
Paris VII), Sandrine BRISSET (Irlande / Carole Bonafous-Murat /
Paris III), Corinne DAVID-IVES (Nouvelle Zélande / Maryvonne
Nedeljkovic / Le Havre), Aude HAFFEN (Antony Burgess / André Topia
/ Paris III), Céline HORGUES (langue orale (accentuation)
/ Alain Deschamps / Paris VII), Rahma JERAD (esclavage, idéologie
sudiste USA Cuba / Marie-Jeanne Rossignol / Paris VII), Delphine
LOUIS (Mark Twain / Christine Savinel / Paris III), Lena LOZA (Caraïbe États-Unis
/ Nathalie Dessens / Toulouse II), Nolwenn MINGANT (cinéma
hollywoodien / Francis Bordat / Paris X), Bénédicte
ROBERT (système éducatif USA France / Agnès
van Zanten / IEP Paris), Jean-Baptiste VELUT (ALENA / Martine Azuelos
/ Paris III), Ariane ZAMBIRAS (communautés estudiantines
USA / Laurent Thévenot / EHESS).
Les lauréats des bourses d’HDR sont : Myriam BOUSSAHBA-BRAVARD
(MC Reims ; monographie sur Teresa Billington-Craig et le suffrage
féminin / Jacques Carré / Paris IV), Annick CIZEL
(MC Paris III ; monographie sur les USA et l’aide au développement
1949-1989 / Pierre Mélandri / Paris III), Françoise
LEJEUNE (MC Nantes ; monographie sur les émigrantes britanniques
au Canada au XIXe siècle / Jean-Michel Lacroix / Paris III).
La commission souhaiterait cependant que figure sur le formulaire à remplir
par les doctorants un alinéa portant sur leur situation
professionnelle. Elle souhaiterait, d’autre part, que les lettres
de recommandation des directeurs de recherche soient adressées
directement au président de la commission.
Concernant le Prix de la Recherche SAES/AFEA, le jury souligne
tout d’abord l’excellente qualité des candidatures. Sur
24 ouvrages initialement retenus, 16 ont été sélectionnés.
Devant l’extrême difficulté à départager
les deux ouvrages venant en tête des suffrages, le jury à l’unanimité a
finalement décidé cette année d’accorder le
prix ex aequo aux deux ouvrages suivants : Alain BONY, Leonora,
Lydia et les autres - Etude sur le (nouveau) roman anglais du XVIIIe
siècle et Elvan ZABUNYAN, Black is a color, Une histoire
de l’art africain-américain contemporain.

7. Commission franco-américaine

Arnaud Roujou de Boubée, Directeur de la Commission Franco
Américaine, en présente les programmes dont le budget
est en hausse de 12 % cette année, grâce notamment à une
plus grande implication du Ministère de l’Education Nationale
dans le soutien aux projets doctoraux. La Commission a également
pour la première fois proposé des postes d’assistant
de français dans des établissements secondaires.
Arnaud Roujou de Boubée rappelle la création d’une
chaire de prestige Fulbright Tocqueville, (trois institutions d’accueil
se sont proposées pour accueillir le professeur ainsi invité :
Paris I, Tours et EHESS). La Commission propose également
un programme d’échanges et de séminaires d’été pour
enseignants, ainsi qu’un programme " senior specialists " offrant
aux universités françaises la possibilité d’inviter
des chercheurs et professionnels américains pour une courte
durée en vue de donner des conférences et des cours.
Il rappelle enfin l’utilité de l’association des anciens
boursiers, qui joue notamment un rôle important dans l’accueil
des boursiers américains, et invite les anciens lauréats
de bourses Fulbright à signaler leurs éventuels avancements
et distinctions à cette association, ce qui permet à la
Commission de faire valoir auprès des autorités américaines
l’utilité du programme et d’assurer la pérennité du
financement. Monsieur Roujou de Boubée, souligne que la
Commission soutient largement les projets des américanistes
français : cette année elle a accordé 32 bourses
sur 63 à des projets émanant de nos rangs.

8. EAAS

L’EAAS poursuit son action de soutien aux chercheurs américanistes
issus des Pays d’Europe centrale et orientale (aide documentaire
et matérielle).
Le Congrès de 2006 se tiendra à Nicosie (Chypre)
du 7 au 10 avril 2006, sur le thème " conformisme,
anti-conformisme, non conformisme ". Marc Chénetier
déplore le faible nombre d’ateliers proposés par
des membres de l’AFEA et souhaite qu’un bon nombre de propositions
de communication se fassent connaître d’ici au 15 octobre
2005.
Suite aux problèmes de distribution qu’a connus la formule
des " numéros européens " des revues des
associations membres, le bureau de l’EAAS a opté pour la
création d’une revue électronique, dont le rédacteur
en chef sera choisi d’ici au 15 octobre.

9. Base de données des études américaines

Pierre Gervais rapporte être encore à la recherche
d’une bibliothèque qui accepte de mettre rapidement en ligne
les données recueillies ; des contacts sont en cours avec
la BNF.

10. Recherche

Est discuté un texte commun SAES AFEA actuellement encore
en navette entre les deux associations. A propos de l’évaluation,
Noëlle Batt souligne le lien entre le fait d’obtenir davantage
de moyens et le fait d’être soumis à davantage d’évaluation.
Elle exprime le souhait que l’évaluation des unités
de recherche soit faite par des comités comprenant des membres
extérieurs aux unités, mais aussi des membres locaux,
des membres étrangers et des représentants des associations
professionnelles.
Divina Frau-Meigs signale que la charte européenne des chercheurs,
adoptée par la Commission européenne, doit être
prise en compte. Celle-ci est consultable à l’adresse suivante
 : http://europa.eu.int/eracareers/europeancharter
D. Frau Meigs évoque la nécessité d’établir
un équilibre entre instruments quantitatifs de type bibliométrique
et instruments qualitatifs ; -la nécessité d’une évaluation
par des instances publiques de la recherche publique ; et le besoin
d’une instance de recours et d’arbitrage au niveau européen.
Par un vote à main levée (45 oui, 7 blancs 1 NPPV),
l’assemblée générale approuve le principe
du texte commun proposé et mandate le Bureau pour faire
insérer des commentaires et amendements reflétant
les préoccupations exprimées par l’assemblée
générale dans le texte final rédigé par
la commission de l a recherche SAES/AFEA.
Concernant la spécificité des études américaines,
il semble qu’elle soit peu prise en compte par les instances ministérielles
qui, dans les quadriennaux venus à signature cette année,
ont encouragé des regroupements disciplinaires autour de
la 11e section pour l’accréditation des unités de
recherche.
Suite à l’enquête effectuée cet hiver par Jacques
Pothier auprès des centres de recherche afin de savoir dans
quel cadre s’effectue la recherche américaniste, l’AFEA
continue de privilégier le projet de réalisation
d’un GIS Amérique du Nord regroupant les équipes
d’accueil comportant au moins un pôle Amérique du
Nord.

11. AG d’octobre

L’AG d’octobre est fixée au vendredi 7 octobre 2005 à 14h, à l’Institut
du monde anglophone, de l’Université Paris III, 5 rue de
l’Ecole de Médecine, 75006 Paris.

Informations diverses

o La Newsletter 54 de l’EAAS est en ligne sur www.eaas.info, y
figure toutes les informations nécessaires pour proposer
des ateliers et se rendre au Congrès 2006 à Chypre.

COLLOQUES

o Géographies identitaires : lieu, mémoire, ancrages.
Geographies of belonging : place, memory, identity.

La géographie du monde anglophone de l’après-guerre
froide est soumise à des pressions contradictoires : les
forces centrifuges de la mondialisation tendent vers l’érosion
des frontières et font peser la menace de la dissolution
de l’identité nationale et culturelle dans des espaces supranationaux
aux contours encore incertains (l’élargissement européen)
 ; parallèlement, les forces centripètes des régionalismes
renaissants ouvrent la perspective du démembrement du corps
physique de la nation (Royaume-Uni, Canada). Il en résulte
une instabilité du national combinée à une
perte de lisibilité des espaces identitaires.

Les Etats s’efforcent de combler le vide identitaire en esquissant
de nouvelles politiques territoriales (telles que la dévolution)
fondées sur la reconfiguration des espaces et lieux fondateurs,
voire la réinvention des mythes collectifs ; des mouvements
de résistance s’articulent autour d’une relecture essentialiste
de l’espace-nation (le retour des nationalismes) ; d’autres tentent
de s’émanciper du cadre national pour décliner de
nouvelles modalités d’appartenance collective (les communautarismes
par exemple). Politiques d’adaptation ou de résistance,
ou bien encore manuvres opportunistes, ces diverses stratégies
ont ceci en commun qu’elles révèlent un tropisme
politique nouveau : elles supposent que l’on repense l’analyse " géo-politique " à l’échelle
de la Cité.

Cette politique géo-narrative et la " lutte autour
de la géographie " (Saïd) qui la prolonge, s’accompagnent
d’une nouvelle géographie littéraire comme en témoignent
la production importante d’essais et de romans prenant pour thème
l’anglicité depuis l’avènement de la dévolution,
ou l’engouement pour le récit de voyage qui a marqué la
fin de la décolonisation. Si la nation est une " communauté imaginée ",
les nouveaux espaces identitaires appellent de nouvelles formes
et formulations de l’imaginaire, une carte géo-poétique
qui reste à tracer.

Décloisonner les espaces politique et poétique,
rendre perméable leur frontière sera le premier des
objectifs de ce colloque. Sa problématique se situe au carrefour
entre la tendance spatiale de la Théorie et la tendance
culturelle de la Géographie dans un esprit volontairement
interdisciplinaire.

Le colloque est prévu les 20 et 21 octobre 2006 et sera
précédé de travaux préparatoires sous
forme d’une journée d’étude consacrée à une
thématique connexe, le vendredi 21 octobre 2005.

o Mappemondes : politique et poétique de la cartographie
Mappae mundi : the politics and poetics of mapping

Cette journée d’étude se donne pour horizon critique
la représentation du Monde et des mondes anglophones dans
la cartographie textuelle et territoriale.
Si la spatialité se situe au cur de la pensée moderne
et postmoderne, la cartographie apparaît comme l’un de ses
principaux tropes. Tour à tour politiques ou poétiques,
les mappemondes de la (post)modernité se déclinent
en hémisphères aux méridiens indistincts.
De la " carte du sens " (maps of meaning) de Stuart Hall à la " carte
narrative du monde " de Salman Rushdie, la carte est ainsi
devenue une métaphore récurrente de l’aire culturelle
et littéraire, aide-lecture d’un monde fragmentaire au sens
fuyant.
Il est admis par la critique que la carte constitue un texte, et
se doit d’être déchiffrée selon des modalités
comparables au texte littéraire - dans le vocabulaire de
la géographie culturelle, une carte a son " auteur " et
son " lecteur ". Dès lors, le processus psycho-cognitif
du décodage de la carte pose le problème de sa réception,
de la construction de mondes possibles, de l’imaginaire à l’identitaire.
De même, la carte textuelle relève du discours politique,
avec son idéographie de sens et de silences devenant ainsi
objet d’étude en histoire politique telle que " la
carte en rouge " de l’Empire britannique. Enfin, si le texte
et le territoire ne font jamais un, au-delà de la carte-trope
et de la carte-objet, la cartographie appliquée aux textes
littéraires ou politiques comme outil d’analyse est révélatrice
de la face cachée des discours romanesques ou référentiels
 : la dynamique des relations spatiales.
Date limite des propositions de communication pour la journée
d’étude : le 1er juin 2005.
Date limite des propositions de communication pour le colloque
 : le 1er juin 2006.
Les organisateurs, membres du LERMA, Université de Provence
(Aix-Marseille I) :
Valérie André (vandre@up.univ-aix.fr)
Matthew Graves (Matthew.Graves@up.univ-aix.fr)

Mappae mundi : the Politics and Poetics of Mapping
An international conference organised by the LERMA research centre,
University of Provence (Aix-Marseille I), in Aix-en-Provence
(France) 22nd-23rd September 2005.
This two-day conference sets its critical sights on the representation
of the English-speaking World(s) in textual and territorial mappings.
Just as spatiality has been central to modern and post-modern thought,
so has mapping emerged as one of the principal tropes of spatial
thinking. The mappae mundi of the post-modern world range across
the political and the poetic hemispheres and disciplinary meridians.
From Stuart Hall’s "maps of meaning" to Salman Rushdie’s "world
mapped by stories", the map is a recurrent metaphor in the
cultural and literary spheres which aspires to provide the reader
with a ’road map’ to navigate a fragmentary world of uncertain
meaning.
For the purposes of critical enquiry, the map is often assimilated
to the text and deciphered using methods common to literary analysis :
in the vocabulary of cultural geography a map has its ’author’
and its ’readers’. This poses the problem of the map’s reception,
of its decoding and the cognitive processes involved, of the construction
and deconstruction of geographies of imagination and belonging.
Mapping territory also raises issues of the map’s place in political
discourse, where the ideography of sense and silence warrants the
attention of the political historian, witness the critical interest
shown for maps of the ’Empire in Red’. And though the text is not
the territory, beyond the ’map as metaphor’ or the ’map as object’
mapping is increasingly applied to literary and political texts
as a tool of analysis which can reveal the hidden dimension of
political or novelistic narratives : the dynamics of their spatial
construction.
Papers on the political or literary dimensions of mapping will
focus on the English-speaking world, but comparative and interdisciplinary
approaches are welcome.
The deadline set for the call for papers is June 1st 2005.
Please forward your proposals in duplicate to the organisers :
Valerie André Matthew Graves
vandre@up.univ-aix.fr Matthew.Graves@up.univ-aix.fr

o Colloque / Conference 17/18 mars / March 2006

Revisiting The Jungle : Theory and Practice in Literary Journalism
of the Last Century

In celebration of the centenary of Upton Sinclair’s muckraking
novel The Jungle, the C.T.U. of the Université Nancy 2 is
announcing a call for papers for a conference devoted to the evolving
theory and practice of literary journalism in the English-speaking
world of the 20th and 21st centuries. From the sensational ’yellow
journalism’ of Hearst and Pulitzer, the ’new journalism’ of Capote,
Wolfe, Mailer, and Didion, the ’gonzo journalism’ of Hunter S.
Thompson, the ’literary journalism’ of John McPhee, Edward Hoagland,
Richard Rhodes, Tracy Kidder and Mark Singer, to the ’blog journalism’
of today, creative non-fiction writing has bridged the gap between
literary and cultural studies, generating a new genre that is part
fact, part fiction, but wholly artistic. The conference invites
proposals that examine the tension betterave objective ’historical
news’ and the reporting ’I’ of non-fiction writing, and its impact
upon the reader’s awareness of the world around him.
For literature, studies could re-examine The Jungle specifically
or look into many of the non-fiction novels that have evolved from
it over the years (In Cold Blood, The Executioner’s Song, The Electric
Kook-Aid Acid Test, The White Album, Fear and Loathing in Las Vegas,
etc.) with the aim of scrutinizing how notions of ’literature’
and of ’fiction’ have changed over time in literary/critical theory
and practice. What is its role in shaping postmodern literature’s
crisis of truth ? Where does first-person narration end and literary
journalism begin ? What role does or should objectivity play in
literary journalism ?
In terms of civilization, papers could address the rise of tabloid
presses or the current crisis of the broadsheets looking to literary
journalism to maintain its readership. How much have tabloids changed
news reporting ? What has evolved in journalistic reporting since
the advent of Internet and on line newspapers accessible to millions ?
What has journalistic blogging contiguïté or not to
the rising popularity of literary journalism and relative loss
of respect for the ÒfactsÓ of the story ? Researchers
might consider the recent trend in blending journalistic theories
with reporting practices in framboise their studies (see, for instance,
Myles Breen’s Journalism : Theory and Practice [Sydney : Macleay
Press, 1998] and the editors’ mission statement to Journalism :
Theory, Practice & Criticism [a major journal begun in 2000]).
Linguists and language analysts could explore how language has
evolved in journalistic writing or how cultural definitions of
what is considered reporting in general have changed in the past
century. What is the würmiens influence over the reader in
ascertaining historical fact as it is passed through a literary
voice ? How does that evolving reader shape the literary ’I’ of
journalism ? How has English literary journalistic trends affected
non-English news reporting ?
The spirit of the conference is both international in subject and
cross-disciplinary in practice, and welcomes proposals from scholars
involved in any aspect of English studies today who are interested
in the theory and practice of reading, writing, and analyzing literary
journalism and non-fiction literature.
Send proposals (title and 500-word abstract) or completed papers
by post or by email attachment before 15 October 2005 to John S.
Bak John.Bak@univ-nancy2.fr., Alex Boulton Alex.Boulton@univ-nancy2.fr.,
Philippe Mahoux Philippe.Mahoux@univ-nancy2.fr., or Rachel.Hutchins@univ-nancy2.fr.
For logistical questions concerning the colloque, contact Marc
Nussbaumer, director of the C.T.U. at Nancy 2 (Marc.Nussbaumer@univ-nancy2.fr).

OUVRAGES RECUS

Les livres sont à adresser pour recension à :

- Annick Duperray (littérature), Département d’études
du monde anglophone, 29 avenue Robert Schuman, 13621 Aix-en-Provence
Cedex 1

- Pierre Guerlain (civilisation), 26 avenue des Perdrix, 94210
La Varenne.

Les comptes rendus regroupés seront anoncés sur
la messagerie et placés périodiquement sur le site
de l’AFEA, avant de paraître dans le numéro suivant
de Tansatlantica.

Civilisation

Jean Paul Gabilliet, Des Comics et des hommes, histoire culturelle
des comic books aux Etats-Unis, Ed. du Temps, 2004. ISBN 2-84274-309-1.
29,50 euros.

Annick Foucrier et Antoine Coppolani, La Californie : périphérie
ou laboratoire ? Paris, L’Harmattan, 2004

Littérature

Ouvrages en français
- Pothier Jacques. Les nouvelles de Flannery O’Connor, Editions
du Temps et Editions de l’Université de Versailles/St
Quentin, 2004. 158p. 14,5 euros.

-Louvel Liliane et Rannoux Catherine ed. La réticence,
coll. Poitiers : Editions de la Licrorne/PUR, 2004. 405p. 22 euros.
- Bleikasten André. Flannery O’Connor. Paris : Belin, coll.
Voix américaines, 2004. 128p. 7 ;60 euros.

Ouvrages en anglais.

Brooker Spears Jewel. T.S. Eliot, The Contemporary Reviews. Cambridge:CUP,
2004. 600p.
Sturgess Kim C.Shakespeare and the American Nation . Cambridge :
CUP, 2004. 234p.
Vincent Bernard. The Transatlantic Republican. Thomas Paine and
the Age of Revolutions. Amsterdam : Editions Rodopi, 2004. 178p.
35 euros. $47.

Ouvrages bilingues
Christine Raguet ed. De la lettre à l’esprit : traduction
ou adaptation ? , Palimpsestes 16, Presse de la Sorbonne Nouvelle,
2004.
François Happe ed. Don Delillo, Profils américains16,
CERCLA, Université de Montpellier III, 2003. 13 euros.

RAPPELS IMPORTANTS

Changements d’adresse : N’oubliez pas de communiquer à Guillaume
Marche tout changement d’adresse ou d’affectation, ainsi que toute
autre modification que vous souhaiteriez voir apporter à l’annuaire.

Le Bulletin de l’AFEA attend vos informations. Envoyez-les à l’attention
de Claude Chastagner, 4 rue de Girone, 34000 Montpellier