N°57 - novembre 2000

Sommaire

* Vie de l’association. Compte rendu de l’assemblée générale du 6 octobre 2000
-Comptes de l’association
-Doctoriales de l’AFEA
-Projet de revue électronique
-Revue française d’études américaines
-Statuts de l’association
-Elections au bureau
-Concours de recrutement (CAPES, Agrégation)
-CNU
-Congrès GLASA, Muncie, Ind.
-Congrès d’Orléans, 2001 Voir aussi la page congrès
-Congrès EAAS, Bordeaux 2002
* Annonces (voir rubrique Colloques et Publications)

Vie de l’Association

Compte rendu de l’assemblée générale, 6 octobre 2000

Devant une assemblée nombreuse, le président prend la parole pour rendre hommage à son prédécesseur, Liliane Kerjan, nommée durant l’été rectrice de l’académie de Limoges. L’AFEA est actuellement une association florissante et dynamique ; les divers projets innovants qui sont à l’ordre du jour de cette AG ont été élaborés pendant son mandat et constituent des témoignages éloquents de l’action efficace de Liliane Kerjan pendant ces trois dernières années.

Comptes de l’association

Serge Ricard, trésorier, présente le rapport financier de l’année 1999 qui a été vérifié par les commissaires aux comptes, Jeanne-Henriette Louis et Jean Rivière. Le bilan est sain, même si la baisse des subventions et l’augmentation des frais de fonctionnement nécessitent de rester vigilant sur l’état financier de l’association. Les réserves permettront cependant d’offrir des aides aux jeunes chercheurs et d’assurer le bon fonctionnement de l’association et de sa revue. Le quitus au trésorier est voté à l’unanimité.

Le président remercie Serge Ricard de s’être acquitté depuis 1995 de la lourde tâche de tenir les comptes de l’association.

Dans la discussion portant sur les réserves, il est décidé que, selon les recommandations du Bureau, 300 000 F seront investis dans des Sicav d’associations, placement plus rémunérateur que le livret de Caisse d’Epargne.

Doctoriales de l’AFEA

Elles auront lieu pour la première fois à l’occasion du congrès d’Orléans. Elles se dérouleront juste avant l’ouverture de ce dernier, selon le calendrier suivant :

jeudi 24 mai

- 14 h : conférence plénière sur la spécificité de la contribution européenne aux études américaines (littérature et civilisation, cultural studies)

- 15 h : répartition des participants en 4 ou 6 ateliers suivant le nombre d’inscrits : il s’agira de teach-in seminars dans lesquels deux enseignants qui auront eu préalablement connaissance des domaines de recherche des doctorants interviendront de manière croisée à propos de thématiques articulées sur les travaux de thèse des participants.

- 18 h : espace rencontre. Il permettra aux participants de rencontrer d’autres doctorants travaillant dans des domaines similaires, mais aussi de leur fournir un espace dans lequel ils pourront poser aux collègues formateurs toutes les questions qui peuvent les intéresser : disponibilité de bourses de recherche à l’étranger ou d’accords universitaires dans des domaines particuliers, déroulement de carrière, positionnement de la recherche...

vendredi 25 mai

- 9 h 30 : 2 conférences de méthode en parallèle (civilisation et littérature) sur des points précis (poétique, économétrie, statistique électorale...) choisis en fonction des besoins exprimés.

- 10 h 30 : présentation de travaux en cours dans 2 ou 3 ateliers. La perspective est d’ouvrir ces présentations au maximum ; elles pourront donc aller du travail quasiment achevé au questionnement sur un axe problématique ou une partie de thèse, et inclure des étudiants de DEA en voie de constitution de leur corpus et de leur problématique.

Le comité de pilotage des Doctoriales de l’AFEA sera composé d’Antoine Cazé, Vincent Michelot, Jean Kempf et Tomas Pughe.

Projet de revue électronique

Jean Kempf fait l’état des trois chantiers qui ont été ouverts.

1) Le site de l’AFEA va se rénover et s’enrichir de nouvelles ressources. La mise au point de la base de données bibliographiques financée par la subvention de l’Ambassade se termine. Cette opération complexe a occupé plus de temps que prévu. La saisie des données va reprendre très bientôt (information par la liste de distribution). Des pages consacrées à la RFEA sont en cours d’achèvement. Elles comprendront notamment la liste de tous les sommaires de la revue et des abstracts disponibles, des formulaires d’achat de numéros et, à terme, une reproduction des numéros épuisés.

2) L’association a décidé de créer un forum permettant le débat sur les questions professionnelles et scientifiques. Il s’agira d’un espace où pourront être lancées ou relayées toutes les problématiques, questions et remarques qui touchent à notre activité d’américanistes et d’universitaires. Son modérateur sera Dominique Sipière, membre du Bureau ; son rôle consistera à animer ces échanges et à veiller à ce qu’ils aient lieu dans le respect de la déontologie.

3) Enfin, pour profiter pleinement des possibilités d’enrichissement scientifique que nous offre Internet, une revue électronique va être créée prochainement sur le site de l’AFEA. Cette revue sera placée sous la responsabilité scientifique de l’équipe de rédaction de la RFEA , afin de lui garantir le même esprit de qualité et d’indépendance. Elle aura pour objectif de permettre à d’autres objets scientifiques de voir le jour. Ceux-ci &emdash; articles, comptes rendus, commentaires, bibliographies, études &emdash; ne peuvent pas toujours trouver place dans des revues imprimées traditionnelles pour des raisons de format, de délai ou de coût de publication. La revue électronique devrait permettre de mieux diffuser, dans sa variété, notre activité scientifique, tout en augmentant la quantité et la qualité des échanges entre les membres, avec les étudiants et la communauté des chercheurs en Europe et ailleurs.

> Vous êtes conviés à proposer un titre pour cette nouvelle publication (en évitant, autant que faire se peut, les caractères accentués que les moteurs de recherche d’Internet n’acceptent pas). Contacter Jean.Kempf@univ-lyon2.fr

Le comité de rédaction de la revue électronique, placé sous la responsabilité des rédactrices de la RFEA, sera dirigé par Jean Kempf, rédacteur délégué.

Revue française d’études américaines

× Michel Granger rappelle qu’à Aix était apparue la nécessité de débattre des liens entre le Bureau de l’AFEA et le Comité de rédaction de la revue. Une réunion en septembre a permis de clarifier la situation. Il est apparu que la double appartenance au Comité de rédaction et au Bureau, vue de l’extérieur, pouvait laisser entendre que le Comité de rédaction n’était pas indépendant, critère essentiel pour les instances d’évaluation des revues et donc garantie de sérieux pour les auteurs qui publient dans les pages de la RFEA. Françoise Sammarcelli a accepté de ne pas terminer son mandat de vice-présidente pour se consacrer à la rédaction de la revue. Afin de permettre son remplacement au Bureau, sa démission prendra effet au congrès d’Orléans.

× Françoise Sammarcelli donne la liste des membres du nouveau Comité de rédaction :

André Bleikasten (Strasbourg 2), François Brunet (Paris 7), Yves Carlet (Montpellier 3), Serge Chauvin (Paris 10), Marc Chénetier (Paris 7), Hélène Christol (Aix-Marseille 1), Catherine Collomp (Paris 7), Annick Duperray (Aix-Marseille 1), Brigitte Félix (Le Mans), Pierre Gervais (Paris 8), Pierre Guerlain (Le Mans), Donna Kesselman (Paris 10), Denis Lacorne (CERI), Marie-Claude Perrin-Chenour (Paris 10), Marie-Jeanne Rossignol (Paris 7), Joseph Urbas (Bordeaux 3).

Elle annonce ensuite les thèmes des numéros à venir : 87 - Hors thème de civilisation ; 88 - Cinéma ; 89 - Amérique-image ; 90 - Religion et société ; 91 - Emerson ; 92 - La musique populaire ; 93 - numéro issu du congrès d’Orléans ; 94 - Les Lumières. A l’automne 2001 devrait paraître un numéro hors série en hommage à Sim Copans.

> Cette liste révèle que la littérature est actuellement peu présente dans les numéros en préparation : les rédactrices demandent donc que soient proposés de nouveaux thèmes littéraires pour les numéros futurs.

Elles renouvellent par ailleurs leur appel pour que des articles soient soumis au Comité de rédaction en vue d’une publication dans la rubrique « hors thème ».

× Numéro spécial en hommage à Sim Copans. Bernard Vincent a accepté de coordonner le collectif qui réalisera ce numéro. « Jazz en liberté : hommages à Sim Copans » (titre provisoire) devrait paraître en octobre 2001. Au sommaire prévu actuellement : 1) trois interviews, l’une reprise de la revue Sources, les autres réalisées et présentées par Hilary Kaiser ; 2) une courte section où seront repris les hommages rendus à Sim Copans à Souillac (textes de L. Kerjan, M. Gonnaud, R. Tissot, du maire de Souillac et des organisateurs du festival de Souillac ; un ensemble d’articles sur Sim Copans, l’impact du jazz et de la musique américaine en France et en Europe au lendemain de la guerre. Auteurs contactés : Claude Chastagner (Montpellier III), Xavier Daverat (Bordeaux IV), Nicole Fouché (CNRS), Eric Gonzalez (Rennes II), Rob Kroes (Amsterdam), Jean-Jacques Ledos, Berndt Ostendorf (Munich), Ludovic Tournès (CNRS). Egalement des spécialistes non universitaires de la musique américaine (Alexandre Pierpont, Frank Téno…) ; 4) il est également envisagé de réaliser un CD comportant des émissions de Sim Copans.

× Lorsque la revue électronique sera mise en place, les comptes rendus d’ouvrages y trouveront vraisemblablement mieux leur place en raison d’une publication rapide et sans contrainte d’espace. En revanche, la RFEA aurait plus vocation à accueillir une rubrique « Essais bibliographiques de synthèse », sur le mode des review essays. Ce type d’article permet de faire une mise au point, un état des lieux de la critique récente sur un sujet donné.

> La RFEA a besoin de collaborateurs pour cette rubrique. Si, à l’occasion de la préparation d’un colloque, d’une thèse ou d’un nouveau cours, vous avez fait un tour d’horizon des ouvrages dans votre domaine de spécialité, pensez à proposer un essai de synthèse. Les responsables des comptes rendus &emdash; Marie-Claude Perrin-Chenour pour la littérature et Hubert Perrier pour la civilisation &emdash; vous en remercient d’avance.

Nouveaux statuts de l’AFEA

× Dans la perspective de rendre plus efficace le Bureau en attribuant à chacun des membres une mission précise, mais aussi de réduire les coûts de fonctionnement, il est proposé une modification des statuts dont la principale caractéristique est l’abaissement du nombre des membres à 10. D’autres modifications mineures ont été apportées de manière à mettre les statuts en conformité avec notre pratique. Le nouveau texte apparaît en intégralité ci-dessous. Il est adopté à l’unanimité des présents.

× Statuts :

Art. 1 : Il est fondé entre les adhérents aux présents statuts une association régie par la loi du 11 juillet 1901, ayant pour titre : « Association Française d’Etudes Américaines ».

Art. 2 : Cette association a pour buts :

&emdash; d’établir des contacts réguliers entre spécialistes d’études nord-américaines (art, politique, histoire, littérature, géographie, sociologie, etc.) de façon à faciliter leur tâche d’enseignants et de chercheurs ;

&emdash; de travailler au développement des études nord-américaines par la publication de la Revue Française d’Etudes Américaines et du Bulletin de l’AFEA.

Art. 3 : Le siège social est fixé à l’Institut du Monde Anglophone, 5 rue de l’Ecole de Médecine, 75006 Paris.

Art. 4 : L’association comprend des membres actifs et des membres d’honneur. Sont de droit membres actifs, sous réserve du paiement de la cotisation statutaire, tous les spécialistes français d’études américaines, en activité, honoraires, ou émérites.

Peuvent être admis comme membres d’honneur, après décision du bureau, les personnes s’intéressant particulièrement aux activités de l’association. Les membres d’honneur ne paient pas de cotisation.

Art. 5 : La cotisation annuelle est fixée par l’assemblée générale.

Art. 6 : L’assemblée générale comprend l’ensemble des membres actifs de l’association. Elle se réunit deux fois par an. Elle prend connaissance des activités de l’association et fixe la cotisation. Elle peut, sur proposition, voter à la majorité simple des présents et des représentés (une seule procuration par membre présent).

Art. 7 : Le bureau se compose d’un président, deux vice-présidents, un trésorier, un trésorier adjoint, un secrétaire général, un secrétaire général adjoint, trois membres ordinaires, ainsi que les présidents d’honneur qui auront exprimé le souhait d’y siéger. Sont invités, ès qualité, aux travaux du bureau, avec voix consultative, le webmestre et le représentant auprès de l’EAAS. Le bureau a qualité pour faire toutes démarches et prendre toutes les décisions propres à réaliser les buts de l’association. Il gère les fonds de l’association et rend compte de sa gestion à l’assemblée générale.

Art. 8 : Chaque membre du bureau est élu pour trois ans. Les membres sortants sont rééligibles une fois.

Art. 9 : L’association organise des congrès et des colloques.

Art. 10 : La dissolution de l’association peut être décidée par l’assemblée générale à la majorité des deux tiers des membres présents. Dans ce cas, les fonds en caisse seraient versés à la Commission Franco-Américaine d’Echanges Universitaires et Culturels.

× Définition des nouvelles fonctions à l’intérieur du Bureau :

- un vice-président sera chargé de la recherche et des doctoriales de l’AFEA ; l’autre de la formation et des questions professionnelles.

- Membres du bureau : Vincent Michelot s’occupera des doctoriales de l’AFEA ; Thomas Pughe se chargera des relations avec les éditeurs et de la prospection des ouvrages pour les comptes rendus ; Dominique Sipière suivra les questions électroniques et en particulier le forum organisé sur le site de l’AFEA.

Elections

Nathalie Dessens (Toulouse II) est élue secrétaire générale en remplacement de Vincent Michelot qui reste membre du Bureau.

Annick Cizel (Paris III) est élue trésorière en remplacement de Serge Ricard.

Jennifer Merchant (Paris II ; civilisation &emdash; droit américain et bioéthique) est élue au Bureau. Elle y prend les fonctions de secrétaire générale adjointe.

Le second mandat d’Antoine Cazé arrivera à expiration en mai 2001 ; Françoise Sammarcelli quittera par ailleurs le Bureau à la même date pour se consacrer à la RFEA. Deux postes seront donc à pourvoir à l’occasion de l’assemblée générale d’Orléans en mai 2001. Les candidatures sont à adresser par lettre au président avant la fin avril 2001.

Sur proposition du Bureau, Annick Cizel est désignée pour représenter l’association au Roosevelt Study Center à Middleburg (Pays-Bas).

Liliane Kerjan n’étant plus disponible pour assurer la représentation de l’AFEA auprès de l’EAAS en tant qu’ancienne présidente, Marc Chénetier accepte de prolonger son mandat.

Concours de recrutement

× Paul Brennan, vice-président du CAPES externe, donne les chiffres de réussite et dresse un bilan positif du concours qui s’est tenu selon les nouvelles modalités. La nouvelle organisation teste les capacités de communication du candidat. M. Brennan insiste sur l’importance de la note d’anglais oral. Il signale qu’il n’y aura pas de consignes données aux candidats pour le dossier de synthèse. L’écrit aura lieu les 20, 21, 22 mars 2001, l’oral à Aix à partir du 19 juin.

× Marie-Christine Lemardeley, présidente du jury de l’agrégation externe, rappelle que la session 2000 a été marquée par une évolution qui tend à favoriser la polyvalence à l’écrit et un début de spécialisation à l’oral. La maquette actuelle a adopté le principe d’un écrit généraliste, où linguistique, civilisation et littérature ont le même poids, d’un renforcement des options à l’oral et d’une valorisation de la compréhension et de l’expression orales, d’où une plus grande importance accordée à l’oral dans son ensemble (écrit sur 100, oral sur 200).

En ce qui concerne les épreuves d’admission, la leçon traditionnellement réservée à la littérature est désormais appliquée, en français, à la civilisation et à la linguistique. Les nouvelles épreuves sont la compréhension/traduction et l’épreuve hors programme en anglais.

Les membres du jury de compréhension/traduction ont mis en œuvre une procédure nouvelle selon laquelle ils découvrent les documents en même temps que le candidat. Cette décision a été prise afin de favoriser une évaluation réaliste et plus en rapport avec les difficultés rencontrées par les candidats.

Quant à l’épreuve hors programme, elle devient véritablement ouverte à tous les sujets à partir de la session 2001. Malgré la difficulté de cet exercice qui exige à la fois un esprit d’analyse capable d’aborder chaque document dans sa spécificité propre, et un esprit de synthèse permettant de relier entre eux les documents et d’en offrir une interprétation, elle a permis aux candidats de manifester, à des degrés divers, ouverture d’esprit, culture et savoir faire. La présence d’un représentant de chaque discipline (littérature, civilisation, linguistique) assure au candidat que, quelle que soit sa spécialité, il sera entendu et compris.

Marie-Christine Lemardeley souligne la composition des dossiers : 2500 mots maximum pour les deux textes (littérature et civilisation), et un document iconographique. Aucun de ces documents n’est extrait de manuel scolaire ou de magazine. Pour la partie civilisation, les sources primaires sont privilégiées, mais les journaux antérieurs à 1940 sont possibles. Les thèmes ne comportent pas de micro-thèmes trop spécialisés, et ne sont pas uniquement contemporains.

Marie-Christine Lemardeley rappelle enfin la plus grande importance accordée aux entretiens, motivée par le désir d’apprécier la disponibilité et la souplesse de futurs enseignants. Trop de candidats arrivent non préparés à cette prise de parole plus spontanée.

Calendrier des épreuves écrites d’admissibilité : 10, 11, 12, 17 avril 2001.

CNU

Michel Bandry, président de la 11e section du CNU présente son rapport sur les sessions du CNU 2000.

× Qualifications

MCF : 232 dossiers examinés, 144 qualifiés ; nombre de postes en 2000 : 126 ; 94 pourvus, dont 68 par des qualifiés 2000, 15 par des qualifiés 1999, 7 par des qualifiés 1998.

PR : 47 dossiers examinés, 34 qualifiés ; nombre de postes en 2000 : 84, 28 pourvus dont 26 par des qualifiés 2000.

× Promotions voie 1

1ère classe MCF : 124 dossiers présentés ; 25 promus CNU ; 17 promus locaux.

Hors classe MCF : 136 dossiers présentés ; 12 promus CNU ; 10 promus locaux.

1ère classe PR : 136 dossiers présentés ; 8 promus CNU ; 13 promus CNU.

Classe exceptionnelle 1er éch. PR : 65 dossiers présentés ; 3 promus CNU ; 1 promu local.

Classe exceptionnelle 2e éch. PR : 7 dossiers présentés ; 2 promus CNU ; 2 promus locaux.

Voie 2 : la section ne peut proposer de promotion que s’il y a un nombre suffisant de candidats, ce qui n’était pas le cas. Elle a néanmoins proposé une promotion pour un candidat MCF 2e classe.

× Congés sabbatiques. 6 possibilités. 3 dossiers de PR sur 7 demandes et 3 dossiers de MCF sur 13 demandes ont été retenus, ainsi que 2 dossiers de MCF et un dossier de PR en liste complémentaire. L’an dernier le Ministère a accordé 2 congés en plus des 6 alloués à la section.

× 3e groupe. Le groupe constitué des bureaux des sections 7 à 15 examinera les candidats à la promotion selon cette voie en octobre. Il y a 1 possibilité de promotion à la 1ère classe des MCF, 1 à la hors classe des MCF, 2 à la 1ère classe des PR. Ne sont examinées que les candidatures classées 1ères par leur université.

Procédure d’appel. 2 candidats à la qualification des PR et 2 candidats à la qualification des MCF ayant été refusés au moins 2 fois par la 11e section font appel devant le groupe en octobre.

Congrès GLASA 2001 (Muncie, Indiana)

La coopération avec GLASA est bien amorcée : 9 communications portant sur la culture des jeunes, les problèmes de la famille, et ceux de communautés ont été retenues. La recherche de modes de financement complémentaire est en cours.

Congrès d’Orléans, 24-27 mai 2001

La préparation du congrès d’Orléans se poursuit normalement sur le plan logistique comme scientifique. Brigitte Félix et Pierre Guerlain signalent qu’ils ont reçu de nombreuses propositions d’atelier et d’articles, mais qu’il est encore temps d’apporter une contribution. Un rapport d’étape avec programme provisoire sera envoyé par la messagerie électronique.

Pierre.Guerlain@univ-lemans.fr ; bfelix@univ-lemans.fr

 

Congrès EAAS, Bordeaux, 22-25 mars 2002

En l’état actuel, le programme provisoire se présente ainsi :

- Wednesday 20 : EAAS Board meeting

- Thursday 21 : EAAS Board meeting. Afternoon : AFEA Doctoriales (Athénée municipal auditorium)

- Friday 22 (Athénée municipal auditorium)

Morning : AFEA General Meeting ; 15.00 Opening of the conference ; 16.00 Plenary Lecture I (J. Bové, B. Cassen ?) ; 18.30 Reception at City hall

- Saturday 23 (Bordeaux 3 campus)

9.00 Shuttles to the Bordeaux 3 campus ; 9.30 Plenary lectures II ; 11.00-13.00 Sessions ; 15.00-17.00 Sessions ; 17.30 Shuttles back to downtown Bordeaux ; 19.00 Buses to Chateau Giscours ; 20.00 Banquet

- Sunday 24 (Bordeaux 3 campus)

10.00 Shuttles to the Bordeaux 3 campus ; 10.30-12.30 Sessions ; 14.30-16.00 Shoptalks ; 16.30-18.30 Sessions ; 19.00 Shuttles back to downtown Bordeaux ; 21.00 Dance (?)

- Monday 25 (Athénée municipal auditorium)

10.00 Plenary Lectures III ; 11.30-13.00 Shoptalks ; 15.00-16.30 EAAS General Meeting

- Tuesday 26 : EAAS Board meeting