N°50 - juin 1998

Responsable : Liliane Kerjan (Rennes)
Université Rennes 2
UFR Langues
6, avenue Gaston-Berger, CS 24307
35043 Rennes Cedex
télécopie 02 99 60 00 09

ISSN : 1261-1913
Sommaire

Compte rendu de l’Assemblée générale du 23 Mai 1998, Université Toulouse-Le Mirail

* Vie de l’association
o RFEA
o Bulletin
o Annuaire
o Congrès
o Elections au bureau
o AG d’octobre
* Concours de recrutement
o CAPES
o Motion de l’AFEA
o Agrégation
* Décisions du CNU
* Partenariat avec l’ambassade des Etats-Unis
* Annonces (voir rubrique Colloques)

La présidente ouvre la séance à 9 h par des remerciements chaleureux

à ceux qui sur place ont préparé le congrès de Toulouse : Nathalie Dessens-Hind ; le directeur de l’UFR Études du monde Anglophone, Annie Mouyen ; Pierre Fraixanet et ses quatre collègues du Centre de promotion de la Recherche scientifique aux Toulousains qui nous accueillent : le président de l’Université ; le vice-président du Conseil d’administration

aux responsables scientifiques : Marc Chénetier et Jacques Portes

aux invités : Rob Kroes, Harry Mathews, Richard Pells, Melwyn Stokes

à nos puissances tutélaires, en tout premier lieu Sim Copans et Madame ; les présidents d’honneur qui nous font l’amitié de leur présence, en particulier Maurice Gonnaud (François Pitavy est excusé) ; ainsi que Mary Yates, Attaché Culturel et Christiane Degueldre (très applaudie), de l’ambassade des États-Unis.

Elle passe alors à l’ordre du jour.

I. Vie de l’Association

Revue Française d’Études Américaines

Les retards d’expédition du début de l’année 1998, liés d’une part à l’attente de la rentrée définitive des cotisations et des abonnements des adhérents de l’AFEA, d’autre part à une modification du système de routage des Éditions Belin, sont résorbés. Le numéro 76, L’Amérique entre Science et Fiction, de Mars 1998, est arrivé, le 77 est en cours de fabrication.

Marie-Christine Lemardely-Cunci prend ensuite la parole au nom des deux rédacteurs de la Revue. Elle rappelle les titres ou thèmes des numéros à venir :

77 La santé en question
78 : L’édition américaine en mouvement
79 : L’Amérique du Nord existe-t-elle ?
80 : L’Affirmative Action
81 : Traduire l’Amérique
82 : Tragédie et littérature
83 : La musique

Elle fait également appel à articles hors-thème à lui adresser pour la littérature, et à Hubert Perrier pour la civilisation.

Jacques Portes, chargé des compte-rendus, quitte ses fonctions à l’Assemblée générale d’Octobre, et sera remplacé dans cette tâche par Marie-Claude Perrin-Chenour (Paris X).

Les numéros anciens de la revue (jusqu’au n° 62 compris), sont à commander auprès de Sophie Izorche, aux Presses Universitaires de Nancy.

Bulletin

La responsabilité du Bulletin de l’AFEA est désormais confiée à Liliane Kerjan (Rennes 2), qui attend vos informations. La périodicité souhaitée par les membres de l’Association sera arrêtée lors de l’Assemblée générale d’octobre.

Annuaire

Nos remerciements vont à Vincent Michelot, Secrétaire général, et à Jean-Paul Gabilliet, Trésorier adjoint, pour tout le travail de collecte des renseignements et des adhésions.

Pour l’annuaire, toutes les corrections et changements d’affectation, de grade ou d’état-civil sont à adresser - même si vous avez pu déjà le faire, ceci afin d’éviter tout oubli - pour le 1/10/98 à Vincent Michelot, qui composera une feuille d’errata diffusée à la rentrée.

Rappelons que l’annuaire paraît tous les deux ans, la prochaine édition sortira donc au début de l’an 2000.

Jean-Paul Gabilliet dresse ensuite le bilan du fichier à la date du 23 Mai 1998. L’Association compte 460 inscriptions se décomposant ainsi :

14 honoraires
12 gratuits
434 membres payants

On note en outre la stabilité des effectifs, avec 40 nouveaux membres en 1998 ; 62 % des membres règlent leur cotisation par prélèvement, contre 38 % par chèque, c’est à dire que le prélèvement est de plus en plus adopté ( + 23 % en 1998 par rapport à 1997).

Congrès

1) Lisbonne (EAAS 1998)

Sur 318 participants, il y a eu 32 intervenants de l’AFEA, et sur 30 ateliers, 7 présidences ou co-présidences confiées à des universitaires français.

En outre, 10 jeunes chercheurs de l’AFEA étaient présents, grâce au soutien de l’ambassade des États-Unis qui leur a alloué une subvention de 2500F (cf. Éditorial du bulletin n° 49). Il s’agit de Isabelle ALFANDARY (ATER Paris X), Claudine ARMAND (ATER Nancy), Marie BOLTON (ATER Lyon2), Michel ETCHEVERRY (PRAG Orléans), Nancy HONICKER (ATER Paris 8), Adrien LHERM (AMN Paris 1), Christine LORRE (ATER Caen), Guillaume MARCHE (PRAG Poitiers), Claire PARFAIT (Prag Paris 13) et Florian TREGUER (ATER Rennes 2).

Marc Chénetier, correspondant de l’AFEA auprès de l’EAAS, fait part du bon déroulement du congrès de Lisbonne, de l’élargissement de la composition du Bureau de l’EAAS qui accueille désormais de nouveaux membres, principalement d’Europe orientale. Il annonce que le prochain congrès de l’EAAS se tiendra en 2000 à Graz, en Autriche, sur le thème " The Americans and Nature ".

2) Toulouse 1998

Très bien préparé, il est suivi par une assistance nombreuse (200 participants)

3) Saint-Quentin-Versailles 1999

Jacques Pothier rappelle que l’Université de Saint-Quentin accueillera les 28, 29 et 30 Mai 1999 notre Congrès qui a pour thème " Mainstream America ". Jacques Pothier et Ada Savin assurent l’organisation du Congrès.

Les deux responsables scientifiques Françoise Sammarcelli pour la littérature, et Bernard Vincent pour la civilisation font part de propositions déjà nombreuses de communications et d’ateliers, qui leur permettent d’ores et déjà de prévoir les grandes articulations de ce Congrès : religion (I. Richet)/ famille (P. Guerlain)/ media/ lois et institutions (V. Michelot)/ cinéma/ poésie/ roman.

Heinz Ickstadt, professeur au J.F. Kenndy Institüt de Berlin, et actuel président de l’EAAS, donnera une conférence plénière intitulée " Creating Normalcy ".

4) Congrès 2000

La section d’américain d’Aix-en-Provence a officiellement posé sa candidature, l’organisation en étant confiée à Annick Duperray, Hélène Christol et Sophie Vallas, qui viendront présenter leurs propositions à l’AG d’octobre.

Élections au Bureau

L’article 8 des statuts dispose que "le bureau est renouvelable par tiers tous les ans. Chaque membre du bureau est élu pour trois ans. Les membres sortants sont rééligibles une fois."

Sont rééligibles : Antoine Cazé et Serge Ricard.

Sortent au bout de deux mandats : Marie-Claude Perrin-Chenour et Jacques Portes. Il convient donc d’élire en octobre un spécialiste de littérature, et un de civilisation, en respectant la parité homme/femme, maître de conférence /professeur.

Nathalie Dessens-Hind, MC, civilisation (Toulouse), et Michel Granger, Pr, littérature (Lyon 2) sont candidats.

Les déclarations de candidature et les C.V. pour les deux postes à pourvoir sont à envoyer dès maintenant à Liliane Kerjan.

Assemblée générale d’octobre

Elle aura lieu :

Vendredi 2 Octobre, à 14h30
Amphi ChampollionUniversité Paris IV
16, rue de la Sorbonne

Elle sera précédée à 14h15 par la réunion des correspondants.

II. Concours de Recrutement

Maquette du CAPES

Le Ministère souhaite entreprendre une réforme du CAPES dont la nouvelle maquette a été diffusée sur notre site. La présidente rend compte de ses entretiens avec M. Michel Oriano, conseiller technique au cabinet du ministre, et de ses courriers faisant part des vives critiques des américanistes, et contenant deux propositions jugées essentielles par les collègues de l’AFEA : d’une part la nécessité d’un programme national, d’autre part une durée de préparation d’une année académique en université.

Elle fait également un bref compte rendu du débat contradictoire tenu lors du congrès de la SAES à Rennes, et donne lecture de la motion votée par la SAES le 17 juin. Elle indique enfin qu’une commission de dix membres, qui doit se réunir en juin, a été constituée. Au sein de cette commision siègent deux américanistes, Michel Bandry et Sylvia Ullmo, qui sont immédiatement mandatés par l’Assemblée générale pour défendre les positions et les principes des américanistes. Michel Bandry rappelle les propositions du ministère dans la maquette CAPES 2000 ; des contre-projets sont discutés

Un long débat s’instaure alors, qui confirme l’opposition des membres de l’AFEA à la maquette prévue pour le CAPES 2000, et qui conduit à l’adoption de la motion suivante :

L’Assemblée Générale de l’AFEA, réunie à Toulouse le 23 Mai 1998, alarmée par la vision schématique et strictement utilitaire de l’ensei-gnement des langues qui sous-tend la maquette du CAPES 2000, affirme son refus du projet.

Sensible au fait que le CAPES 2000 propose de mieux tester les performances orales, l’Assemblée reste néanmoins convaincue qu’on ne peut souhaiter recruter des enseignants qui ne seraient que de simples techniciens de l’anglais, ce qui priverait les élèves de l’accès à la culture dont toute langue est l’expression.

En conséquence, l’AFEA s’associe pleinement à la motion votée par l’Assemblée générale de la SAES lors de son Congrès de Rennes le 17 Mai 1998, confirmant ainsi l’unité des anglicistes dans son rejet du CAPES 2000.

L’Assemblée générale de l’AFEA s’est en outre prononcée à l’unanimité moins deux abstentions sur les principes suivants :

- la nécessité d’un programme national à l’oral comme à l’écrit pour le concours du CAPES.

- une préparation au concours d’une année complète, dispensée à l’Université par des universitaires.

- une opposition à tout découplage des concours du CAPES et de l’Agrégation, ce qui aurait pour conséquence une réorganisation de la carte universitaire en créant des ’pôles d’excellence’, préparant à l’Agrégation et au DEA, distincts des autres Universités rabaissées au rang de collèges universitaires.

Agrégation

Le programme a été diffusé sur notre toile. Rappelons que la question de civilisation sur Les medias et l’information aux États Unis depuis 1945 est maintenue. Pour la littérature, dans le tronc commun, Henry James, Portrait of a Lady ; dans l’option littérature : Arthur Miller, Death of a Salesman.

A l’initiative du ministre de l’Éducation Nationale, de la Recherche et de la Technologie, des personnalités et des collègues représentatifs des associations d’anglicistes se sont réunis pour réfléchir à une évolution du concours de l’agrégation externe d’anglais.

La Commision ainsi constituée comporte les membres suivants : R. Asselineau (IGEN), Mme Beigbeder (Ministère, DES), J. Carré (Paris IV, CRECIB), P. Cotte (Paris IV, ALAES), C. Delmas (Paris III), J.-P. Deloche (Ministère, DPE), J. Deroy (Ministère, DPE), J.-L. Duchet (Poitiers, ALOES), A. Haberer (Lyon 2, SAES), L. Kerjan (Rennes 2, AFEA), M.-C. Lemardeley-Cunci (Paris III), C. Monjou (1ere Sup., Lycée Henri IV), F. Ogée (Paris 7), M. Porée (Paris III), M.-C. Rouyer-Daney (Bordeaux III)

La commission s’est réunie le 27 avril et le 10 juin 1998, et compte poursuivre ses travaux en juillet et en septembre. Elle s’est d’abord prononcée favorablement sur la possibilité de travailler dans le cadre imposé : les modifications sont prévues pour la session de l’an 2000, ce qui implique la remise au ministre d’une proposition de maquette en janvier 1999.

Elle souhaite dès maintenant recueillir les avis et les suggestions de la communauté universitaire. Elle conduira sa propre réflexion en intégrant les suggestions transmises. Elle mettra au point une première proposition de maquette qui sera rendue publique à la fin du mois de septembre 1998. Le débat pourra s’organiser ensuite au sein des UFR et départements d’anglais et des associations d’anglicistes, qui pourront transmettre leurs conclusions à la commission, laquelle se réunira en décembre pour formuler sa proposition définitive.

III. Décisions du CNU

Jean Robert Rougé, président du CNU, est excusé. A ce jour les 48 membres du CNU ont siégé pour les qualifications, traitant tous les dossiers en premier examen. Le CNU siègera du 15 au 22 Juin pour les carrières.

Qualifications

MC : 305 dossiers présentés, 180 qualifiés, 125 refusés (41%). 160 postes seront publiés.

Pr : 26 qualifiés, 9 refusés (25,7%). 79 postes offerts.

A noter deux cas de plagiat qui amènent à souhaiter une plus grande vigilance de la part des directeurs de thèse. Les trois américanistes du CNU, Michel Bandry, Philippe Michelot et Sylvia Ullmo, s’expriment sur le traitement des dossiers de littérature, civilisation et linguistique par le CNU, à propos des taux de réussite dans les spécialités, soit :

littérature : 131 dossiers, 45 refusés (34%).

linguistique : 69 dossiers, 27 refusés (39%)

civilisation : 89 dossiers, 42 refusés (47%)

Carrières

138 candidats pour le passage à la 1ere classe des MC : 24 possibilités de promotion.

140 candidats pour le passage à la hors-classe des MC : 17 possibilités.

138 candidats pour le passage à la première classe des Pr : 12 possibilités.

62 candidats à la classe exceptionelle : 2 possibilités.

IV. Partenariat avec l’Ambassade des États-Unis

Mrs Mary C. Yates, Attaché Culturel, est invitée à la tribune. Elle rappelle qu’avant d’entrer dans la carrière diplomatique elle a été enseignante, et qu’à ce titre elle a le plus grand plaisir à se retrouver parmi des universitaires, et à faire la connaissance des américanistes français. Elle affirme son soutien à l’Association, par un partenariat qui s’exerce dans trois directions :

* l’aide aux jeunes chercheurs qui ont participé au Congrès de l’EAAS à Lisbonne (10 bourses, cf. Congrès)
* le développement du site Internet de l’AFEA
* l’attribution de deux prix de la meilleure thèse en 1998, l’un en littérature, l’autre en civilisation, d’un montant de 5000F chacun.(Le jury de sélection est composé des professeurs siégeant au Bureau de l’Association, et au comité de rédaction de la Revue, à savoir : John Atherton, André Bleikastein, Yves Carlet, Marc Chénetier, Catherine Collomp, Mariane Debouzy, Anne Deysine, Michèle Gibault, Liliane Kerjan, Evelyne Labbé, Marie-Christine Lemardely-Cunci, Hubert Perrier, Thomas Pughe, Serge Ricard, Françoise Sammarcelli.)

La présidente remercie très vivement Mary Yates et les services culturels de l’ambassade des États-Unis pour leur soutien à l’AFEA.