Séminaire de Natalia Smolianskaïa : La crise du cadre et les avant-gardes

SMOLIANSKAÏA Natalia
La crise du cadre et les avant-gardes

Philosophie, art et littérature | 21 mars, 28 mars, 04 avril, 30 mai, 13 juin

  •  Jeu 21 mars : Salle 2, Centre Parisien d’Études Critiques, 37 bis rue du Sentier, 75002 Paris, 18h30-20h30
  •  Jeu 28 mars, Jeu 4 avr, Jeu 30 mai : Salle 1, Centre Parisien d’Études Critiques, 37 bis rue du Sentier, 75002 Paris, 18h30-20h30
  •  Jeu 13 juin : Palais de Tokyo, 13 avenue du Président Wilson, 75116 Paris., 19h-21h

    Pour les séances de séminaire se déroulant au Centre Parisien d’Études Critiques,ouverture de la porte de 18h20 à 18h30, puis toutes les 5 minutes jusqu’à 19h.

    Séminaire organisé avec le soutien du Centre Parisien d’Études Critiques et du Palais de Tokyo.

    Comment expliquer que, malgré le caractère apparemment anachronique de toute notion d’avant-garde, des philosophes et des critiques s’intéressent à nouveau à cette problématique ?

    Les avant-gardes appartiennent au passé, leur avènement historique se situe dans l’histoire du XIXe siècle et est lié avec les débuts de l’époque dite « moderniste » et des mouvements révolutionnaires. Au fil du temps cette relation se dénoue ; pourtant, on associe souvent les avant-gardes avec l’esprit de révolution et/ou un mode d’expression « moderniste ». Après le modernisme, on constate l’irruption du « postmodernisme » et on parle parfois d’« altermodernisme ». Quant aux avant-gardes, sont-elles restées dans le passé moderniste ou les néo-avant-gardes ont-elles repris la transmission des messages avant-gardistes ? Dans quel rapport entrent le discours et les théories d’avant-garde avec l’expérience historique avant-gardiste ?

    L’actualité de ces interrogations entre en correspondance avec la situation de « la crise du cadre », ou – selon les multiples façons de concevoir « le cadre » en question – de la crise « des cadres ». Il s’agit du format représentationnel permettant une modélisation efficace et adéquate d’un monde complexe et changeant. « Le cadre », selon sa focalisation sociale, esthétique, épistémologique, politique, etc., propose des repères d’argumentation critique et de constitution de ces modèles. « La crise du cadre » s’étend à la relation politique, sociale, éthique avec le monde dans la pluralité de ses effets. Le retour à la problématique d’avant-garde, est-il lié avec des enjeux du renouvellement de certaines pratiques avant-gardistes, et/ou au problème de constitution du champ critique dans la situation actuelle ?

    Et, finalement, peut-on dire que les avant-gardes sont absentes sur l’horizon de l’art contemporain ? Peut-on imaginer un renouvellement de l’art dans l’esprit d’avant-garde et/ou pourrait-on supposer une évolution de l’art contemporain avec/sans recours à l’idée et les pratiques avant-gardistes ?

    Intervenants :

  •  Jeudi 21 mars : David Ayers (professeur du Modernisme et de la Théorie Critique à l’Université de Canterbury en Angleterre) : Bolchevisme, le modernisme britannique, et la mise en abîme de la théorie d’histoire
  •  Jeudi 28 mars : Philippe Sers (philosophe, auteur de plusieurs livres sur les avant-gardes. Le dernier : La révolution des avant-gardes : l’expérience de la vérité en art) : Les acquis épistémologiques de la révolution des avant-gardes
  •  Jeudi 4 avril : Arnauld Pierre (professeur en histoire de l’art, Université Paris 4 Sorbonne) : Futur antérieur et rétrocipation. Le retour des images de l’avenir dans l’art d’aujourd’hui
  •  Jeudi 30 mai : Natalia Smolianskaïa (artiste et théoricienne, CIPh) : La crise du cadre et les avant-gardes. Histoire et actualités
  •  Jeudi 13 juin : séance finale du séminaire « La crise du cadre et les avant-gardes ».
    Table ronde « Après les avant-gardes ? » avec la participation de Jean-Pierre Cometti, Jean-Marc Poinsot, David Ayers et Natalia Smolianskaïa.

    Une brochure spécifique à la quinzaine philosophique (du 1er au 16 juin 2013) : INTERSECTIONS sera disponible courant avril dans les 30 lieux partenaires.
    Pour plus de renseignements, consulter le site du Collège.