Colloque Traduire la cohérence


Samedi 17 octobre 2009

organisé par TRACT (PRISMES, EA 4398)

Grand Amphithéâtre, Institut du Monde Anglophone
5 rue de l’École de Médecine, 75006 Paris
Tél : 01 40 51 33 00 – Fax : 01 40 51 33 19
Métro/RER : Saint-Michel, Cluny-la Sorbonne, Odéon

Organisatrices Maryvonne Boisseau et Christine Raguet

Informations/Inscriptions Catherine Guillet

9h-9h15 Ouverture du colloque : M. Le Professeur Carle Bonafous-
Murat, directeur de l’École Doctorale
Présidente de séance : Maryvonne Boisseau

9h15-10h Bruno Poncharal (Université Paris-Diderot)
La traduction de l’anaphore dans les textes non-fictionnels

10h-10h45 Catherine Chauvin (Université de Nancy)
Deixis et anaphore dans la cohésion textuelle en français, anglais,
espagnol : l’exemple de locatifs en début d’énoncé.

10h45-11h Pause

11h-11h45 Christine Pagnoulle (Université de Liège)
Syntaxe et émotion : la cohérence des voix

11h45- 12h30 Bernard Hoepffner (Traducteur)
L’ombilicalité du traducteur

Déjeuner libre dans le quartier

Présidente de séance : Christine Raguet
14h15-15h Lucile Davier (Université de Genève)
La traduction d’un marqueur de cohésion problématique dans le
discours journalistique en anglais et en français : les déterminants

15h-15h45 Frédérique Brisset (Université Sorbonne Nouvelle - Paris 3)
Traduire la cohérence dialogique au cinéma : les charnières de
discours dans le doublage des films de Woody Allen

15h45-16h Pause

16h-16h45 Nathalie Vincent (Université Toulouse 2-Le Mirail)
“[U]nreality into unreality” : de Ghosts d’Eva Figes (1988) à
Spectres de Nancy Huston (1996), ou la traduction à l’épreuve du
discontinu

16h45-17h30 Isabelle Génin, (Université Sorbonne Nouvelle - Paris 3)
The Catcher in the Rye et L’attrape-coeurs : Oralité, cohérence et
incohérence

17h30-18h15 Marie-Nadia Karsky (Université Paris 8)
Quelle cohésion pour quelle cohérence ? Traduire la poéticité de King
Lear

18h30 Clôture du colloque