CFP : "Le réalisme américain : Tradition ou transgression ?"

Appel à communications

LE RÉALISME AMÉRICAIN :
TRADITION OU TRANSGRESSION ?

SYMPOSIUM
2-3 juin 2016, Université Toulouse Jean-Jaurès

PROJECTIONS-RENCONTRES “METHOD ACTING”
3-5 juin 2016, Cinémathèque de Toulouse

Le réalisme est souvent considéré comme le genre théâtral américain par excellence, la « norme » artistique nationale qui donna aux Etats-Unis ses lettres de noblesse sur la scène théâtrale mais aussi cinématographique. Cependant, la tradition réaliste est née d’une contestation esthétique puis fut, indirectement, le sujet d’une contestation politique lorsque ses origines russes furent questionnées par les autorités officielles qui voyaient en tout apport soviétique une menace. Aujourd’hui, la scène contemporaine new-yorkaise revisite le réalisme d’avant-guerre afin de définir un nouveau langage scéniquefiguratif qui retranscrirait la réalité sociale contemporaine. Au-delà d’une tradition, le réalisme serait donc, aux Etats-Unis, un genre transgressif.

Cette rencontre autour du potentiel subversif du réalisme américain viendra conclure un stage de jeu réaliste avec Fay Simpson, mis en place par la compagnie Innocentia Inviolata et le Centre Chorégraphique James Carlès. Fay Simpson travaillera avec la Cellule Chorégraphique de James Carles afin de les accompagner à développer, au-delà de la danse, une « méthode » d’interprétation, de jeu réaliste. Nourrie des techniques de mouvement et des études somatiques, Fay Simpson propose l’utilisation des centres énergétiques comme étape de construction du personnage, à la scène comme à l’écran. Sa méthode,qu’elle nomme The Lucid Body, se veut d’abord organique et s’inscrit dans le sillage du Thinking Body de Mabel Elsworth Todd, technique qui influença l’approche de Lee Strasberg. Simpson fut la coach de Lupita Nyong’o qui reçut l’Oscar de la meilleure actrice dans un second rôle pour son interprétation dans Twelve Years a Slave. A l’occasion d’une projection du film à la Cinémathèque, Simpson reviendra sur son travail avec l’actrice.

A la croisée de la théorie et de la pratique, ce symposium, organisé par American Theatre Project, se veut transdisciplinaire et a pour objectif de réunir à la fois des chercheurs universitaires et des artistes afin de mener une réflexion sur la nature profonde du réalisme américain dans les Arts de la scène mais aussi au cinéma. Ce panachage entre monde universitaire et monde artistique est non seulement illustré par la participation d’intervenants d’origines disciplinaires diverses mais également par la nature des partenariats mis en place pour organiser l’évènement : en effet trois institutions universitaires en France et à New York (INU Jean-François Champollion, Université Jean-Jaurès, Fordham University) et quatre institutions culturelles (Conservatoire d’art dramatique de Toulouse, Centre Chorégraphique James Carlès, La Cinémathèque de Toulouse, la Cie Innocentia Inviolata) s’associent pour participer à ce projet.

Le symposium sera suivi d’un week-end “Method Acting” à la Cinémathèque de Toulouse avec qui nous programmerons cinq œuvres filmiques étatsuniennes qui donneront lieu à des échanges autour du jeu réaliste à l’écran.

***

Les propositions de communication pour le symposium devront être adressées à Emeline Jouve (Université Toulouse Jean-Jaurès/INU J.F. Champollion) Emeline.jouve@univ-jfc.fr et Céline Nogueira celine.nogueira@gmail.com avant le 5 mars 2016.

Les interventions présentées lors du symposium viendront interroger la nature même de ce que nous proposons de définir comme « réalisme américain » afin d’en cerner ses spécificités passées et actuelles. Les approches synchroniques ou diachroniques viseront à questionner les notions de « tradition » et « transgression » en lien avec le réalisme. Le « réalisme américain » pourra ainsi être notamment abordé sous l’angle :

*Générique : réalisme au théâtre (jeu réaliste mais aussi écriture réaliste, scénographie réaliste, …) au cinéma, dans la danse, …
*Historique : origines du réalisme américain, évolution du réalisme, réalisme contemporain (ou « post-réalisme » ?), …
*Transnational : influences culturelles, exportation du réalisme américain...
*Politique : représentation du particulier ou de l’universel, réalisme et communautarisme, …
* Physique : réalisme dans le corps, idiokinesis, …

Les propositions de communication (en français ou en anglais) d’environ 300 mots seront accompagnées d’une courte notice biographique.