CFP : "La traduction littéraire comme création"

Please scroll down for English version

Appel à communications
Colloque international : La traduction littéraire comme création
20-21 mai 2015, Université d’Avignon

Organisé par l’EA Identité Culturelle, Textes et Théâtralité – Université d’Avignon et des Pays de Vaucluse

La traduction, au cœur des phénomènes de mondialisation de la culture, joue sans conteste un rôle crucial dans la représentation des identités culturelles, dans une certaine mesure souvent ébranlées. En traduisant le texte théâtral, poétique ou romanesque, le traducteur-créateur construit l’identité du texte dans une langue cible, en même temps qu’il façonne la représentation d’une autre identité, celle du texte original. À ce titre, il participe pleinement à l’élaboration d’un nouvel espace culturel, esthétique et linguistique.
L’objectif de ce colloque est d’approcher au plus près la dimension créatrice de la traduction, à la fois dans le processus traductif lui-même et dans le pouvoir de la traduction à influer sur la création dans son ensemble.
On peut en effet envisager la possible influence, par une sorte d’effet-miroir, du texte traduit sur certaines représentations linguistiques et culturelles dans la culture source elle-même. Par ailleurs, le traducteur, par les interférences qu’il suscite, entraîne le texte dans un jeu où, au sein même d’un « système » littéraire national, les différents systèmes que représentent notamment les genres littéraires, se chevauchent. C’est
sans doute en partie ce que montre la théorie du polysystème (Itamar Even-Zohar et Gideon Toury 1980-1995). Aussi s’avère-t-il nécessaire d’examiner la créativité du processus traductif dans toutes ses dimensions. Nous ferons l’hypothèse que cette créativité se manifeste de différentes manières dans le texte traduit, auquel cas, la traduction est véritablement œuvre de l’esprit comme l’ont souligné, entre autres,
George Steiner ou Eugenio Coseriu.
En se penchant sur le texte dans ses différentes expressions, il s’agira alors d’étudier quelles stratégies sont mises en œuvre au service de cette tension créatrice (dans sa dimension écrite et orale) et comment elles opèrent. On explorera tout autant la relation traduisante, en tant que rencontre avec l’autre, que la traduction comme acte de langage.
Dans ce cadre général, des propositions de communication sont attendues selon les axes suivants :
Entre source et cible ou au-delà ?
La traductologie, de par sa nature interdisciplinaire, et parce qu’elle s’intéresse de près à la pratique et à l’apprentissage, peut permettre de conceptualiser ces différents aspects :

  •  la relation traduisante
  •  la traduction comme acte de langage
  •  la remise à plat de la dichotomie source-cible
  •  la traduction comme tiers langage (Edouard Glissant)
  •  la place de la traduction dans l’espace du langage (Walter Benjamin) Les langues, l’imaginaire, les cultures
  •  les langues comme réalités hétérogènes, les cultures comme modes de représentations
  •  les imaginaires comme manières de voir et de transmettre
  •  Peut-on, in fine, parler d’une esthétique de la traduction, d’une véritable autonomie du texte traduit par rapport au texte- source ?
  •  Les genres littéraires et l’approche traductologique
  •  la lecture du livre traduit délié de son original (ses interprétations)
  •  la part de l’évolution des échanges culturels dans la production de textes traduits La traduction en mode scénique
  •  la tension créative engendrée par le processus de traduction théâtrale
  •  le concept de jouabilité (performability)
  •  la dimension créatrice d’une traduction collective (dramaturge, metteur en scène, acteurs/actrices)
  •  le rôle du surtitreur – le surtitreur performeur
  •  l’appropriation dramaturgique par la traduction
    Identités et statuts des traducteurs
    La parole sera également donnée aux traducteurs pour approcher au plus près leur praxis d’auteurs, et aux représentants d’institutions françaises et européennes, pour cerner la place des traducteurs dans l’économie des échanges culturels (institutions nationales et européennes).
    Le processus de mondialisation démultipliant les enjeux de la traduction, il sera intéressant d’aborder cet aspect de la problématique dans le champ des études postcoloniales ainsi que dans le champ des théories sociologiques de la traduction, dans lequel peut s’insérer l’examen de la question de la « traduction coopérative » plus récemment problématisée en traductologie.

    Les propositions de communication (300-400 mots ; en français ou en anglais), accompagnées d’une
    courte notice bio-bibliographique, sont à adresser pour le 20 janvier 2015 à :
    marie-francoise.sanconie@univ-avignon.fr
    laurence.belingard@univ-avignon.fr

    Call for papers
    International Conference
    Literary translation as creation
    EA 4277 « Identité culturelle, textes et théâtralité »
    Université d’Avignon et des Pays de Vaucluse

    Translation lies at the very core of cultural globalization and obviously plays a crucial role in the way cultural identities are represented or, indeed, are often misrepresented. When the translator-as-creator translates a play, a poem, or a novel, s/he gives the text a new identity in the target language, all the while shaping the way the identity of the original text is perceived. Translators thus contribute to the creation of a new aesthetic, cultural and linguistic space.
    This conference intends to examine the creative dimensions conveyed by translation, considering translation both as a process and as an influence on creation generally speaking.
    By ricochet, the translated text may be seen as influencing linguistic and cultural representations in the source language. Moreover, the translator creates verbal and cultural interferences, bringing the text to interact with different overlapping systems within a country’s/a particular literary « system ».
    This aspect of translation was made clear by Itamar Even Zohar’s polysystem theory, which was subsequently developed by his follower Gideon Toury so as to include the notion that translational behavior is influenced by « norms » (at both textual and extratextual levels). Toury thus brought translation into the field of socio-cultural studies (1980-1995). The creative aspect of translation needs to be studied in all its dimensions. Our contention is that creativity appears in the translated text in various ways, implying that translation really is a work of the mind, as many theorists of literary translation have stressed (G. Steiner, E. Coserui, and many others).
    Studying different types of texts, we will investigate the strategies used to implement the creative tension (both written and oral) at the heart of translation and the way these strategies work. Translation will be examined both as a way of going towards the Other and as an act of language.
    Within this general framework, contributors are invited to work along the following lines of research :
    FROM SOURCE TO TARGET, OR BEYOND ?
    By their very nature, Translation Studies are interdisciplinary and are directly related to practice and learning. Papers may deal with the following aspects :

  •  translating as relating
  •  translation as a speech act
  •  reconsidering the source/target dichotomy
  •  translation as a « third » language (Edouard Glissant)
  •  the place of translation within language (Walter Benjamin) LANGUAGES, COLLECTIVE IMAGINATION, CULTURES
  •  languages as instances of heterogeneous reality, cultures as modes of representation
  •  collective imagination as a point of view that is carried on/transmitted
  •  Is there really an aesthetics of translation ? Are the translated and source texts really autonomous ?
  •  Literary genres and translation studies
  •  Reading the translation independently from the original (its interpretations)
  •  The role played by the evolution of cultural exchange in producing translations. TRANSLATING FOR THE STAGE :
  •  the creative tensions produced when translating
  •  the concept of performability
  •  the creative dimensions of collective translations (playwright, translator, director, actors)
  •  the role of the subtitler : the subtitler as a performer
  •  drama translation as textual appropriation
    THE IDENTITY AND STATUS OF TRANSLATORS
    Translators will be invited to speak about their work as authors, and representatives of French and European institutions will be invited to discuss the role played by translators in the economy of cultural exchanges (national and European institutions). Considering that the various stakes of translation have been multiplied by globalization, our main theme may also be fruitfully examined through the lense of
    post-colonial studies. Sociological theories of translation will also be considered, particularly the issues of "collaborative translation", which have recently been raised in translation studies.

    Paper submissions—300 to 400 words, in French or English, and a short biographical notice—should be sent by January 20, 2015 to :
    laurence.belingard@univ-avignon.fr
    marie-francoise.sanconie@univ-avignon.fr